Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Invité
Invité

default La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 17:36
Depuis des années, Marcelle empruntait le même chemin pour se rendre à son travail.
Elle passait immanquablement devant une vielle librairie à la devanture poussiéreuse et à l’enseigne décolorée. Tous les matins, elle y jetait le même regard distrait…. Pourtant, aujourd'hui, Marcelle se sentit obligée de franchir le seuil. Elle poussa la porte et commença à errer dans cette drôle de caverne, lorsque, posée sur une étagère délabrée, elle aperçut un livre au titre évocateur…

La vie extraordinaire du père Glaude….Elle le prit délicatement entre les mains, caressa
la couverture au velours miteux, l’ouvrit et commença à lire…
avatar
invovo
Masculin
Messages : 3226
Naissance : 08/11/1949
Localité : tout près
Emploi : rentier
Loisirs : roulette russe
Inscription : 14/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 18:21
Dix ans, il avait dix ans aujourd'hui et le voilà dans ce train qui l'amenait vers l'inconnu......une pancarte autour du coup avec son nom Denis Glaude et une adresse "Les chênes" Mézidon Bas Rhin....
Cela faisait quatre heures qu'il était dans ce train, il avait faim, la religieuse qui l'avait amené a la gare lui avait bien donné un sandwich, mais il avait engloutit dès le départ du train.
Excité, inquiet il ne tenait plus en place.........
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 18:33
.....depuis qu'il avait ouvert la lettre de cet oncle, inconnu jusqu'alors, l'invitant à venir passer les grandes vacances....
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 19:15
A la lecture de la lettre , il n'avait pas totalement compris ce que l'on voulait de lui...Il se souvenait juste que Soeur Eva s'était approchée de lui, avait mis la main sur son épaule et lui avait dit doucement...
-" Je vais accepter l'invitation."

Denis ne savait pas s'il devait vraiment se réjouir...
La soeur rajouta alors...

- " De toute façon tu n'a pas le choix. Tu dois aller chez ton oncle Jean!"

D'où pouvait bien sortir ce Jean Glaude, se demandait le garçon...
avatar
Majorgrubert
Masculin
Messages : 179
Naissance : 17/11/1948
Localité : Le sud ouest!
Inscription : 03/01/2008

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 19:49
Fatigué, somnolent, il se laissait bercer par le train en songeant vaguement à ce qui l'attendait à Mézidon. "Mézidon, Mézidon", quel nom étrange pensait-il. "Je ne l'avais jamais entendu avant d'avoir lu cette lettre, et quel est cet oncle qui m'invite à venir, je suis orphelin, élevé par des soeurs, je n'ai connu que mes camarades jusqu'ici, qu'est-ce qui m'attend là-bas?" Étant un enfant plutôt éveillé il pensait néanmoins que sa vie aller certainement beaucoup changer et il était plutôt content de cette nouvelle vie qui s'ouvrait devant lui. Des vacances, il en avait eu avec ses camarades, mais toujours au bord de la mer, dans de tristes pensions où finalement la vie n'était pas si différente de celle de l'orphelinat.
"Ce sera sans doute mieux ici", songea-t-il, et puis cet "oncle" soudainement apparu lui révélerai certainement nombres de choses qu'il ignorait de sa vie. Il pensa alors à sa mère. Qui était-elle ? Était-elle morte ? L'avait-elle abandonné ? Toutes ces questions lui tournaient dans la tête et il fut soudain bien réveillé. Collant son visage à la fenêtre du wagon, il regarda avidement le paysage qui l'attendait. Des collines, des bois, une nature verdoyante s'étalait sous ses yeux. Puis quelques maisons surgirent des frondaisons, et il sentit que le train ralentissait en s'approchant certainement d'une gare. " Mesdames, messieurs, nous arrivons en gare de Mézidon, cinq minutes d'arrêt" entendit-il alors dans les haut-parleurs.
Il rassembla rapidement ses maigres bagages et fila dans le couloir près de la porte, impatient maintenant de découvrir ce nouveau monde qui l'attendait.
avatar
invovo
Masculin
Messages : 3226
Naissance : 08/11/1949
Localité : tout près
Emploi : rentier
Loisirs : roulette russe
Inscription : 14/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 21:43
Il descendit du train, se retrouva sur le quai de la gare les jambes tremblotantes, lança des regards dans tous les sens, il se sentait perdu......
Quand il entendit une voix puissante :

- Denis

Il se retourna vit un homme s'approcher de lui, l'homme était grand, s'aider d'une canne pour marcher et avait le visage recouvert d'une barbe rousse.

- Bonjour Denis, je suis ton oncle Jean, as tu fait bon voyage ?

- Bonjour Monsieur dit Denis, il était impressionné par le personnage, lui habitué a ne voir que des religieuses dans son entourage.

- Allons pas de Monsieur, "Mon oncle"

Puis l'oncle se baissa pris les maigres bagages de Denis

- Viens ta tante t'a préparé un bon repas pour ce soir, tu dois avoir faim....

Denis suivit "son oncle" dans la même journée il se retrouvait avec un oncle, une tante, tout se bousculé dans sa tête ........
avatar
Gilerle
Féminin
Messages : 821
Naissance : 20/06/1934
Inscription : 06/01/2008

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Dim 7 Sep 2008 - 23:00
C'était une petit maison très anciennes avec des volets verts. Les poutres étaient apparentes dans les chambres , dans la cuisine il faisait un peu sombre, mais il y avait une bonne odeur de soupe ..Il commençait vraiment à avoir faim..Le voyage avait été assez long....mais il n'osait pas bouger ,sa tante lui faisait peur...elle avait un visage ingrat..pire que la mère supérieur..
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 11:44
-"Dépêche toi d'avaler ta soupe afin que je te montre ta chambre!!! "
lui dit sa tante sur un ton qui ne laissait planer aucun doute. Le petit Denis obéit tout en se demandant à quelle sauce il allait être mangé.

La soupe à peine avalée, il suivit sa tante. La pièce était décoré sans goût. Un vieux papier marron tapissait les murs. Les meubles étaient simples comme chez les soeurs.

-"Ranges tes affaires dans l'armoire avant de te coucher!" assaina la tante de ce même ton sans tendresse avant de quitter la pièce sans un regard. Denis regrettait déjà la mère supérieure. Soudain une envie de pleurer lui serra la gorge mais fièrement il releva la tête pour cacher cette faiblesse.

Il eut tôt fait de se glisser dans les draps parfumés à la naphtaline et sombra dans un profond sommeil....
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 14:12
Le chant du coq réveilla l'enfant. "Où suis je ? " se demande t'il ...bien vite les images de son arrivée à la propriété lui reviennent en mémoire ... comment allait se passer son séjour chez ces parents jusqu'alors inconnus
La voix de l'oncle le sortit de ses reveries "Denis, descends petit, il est l'heure "
Très vite, il enfila les habits de la veille et dévala les escaliers, pour se retrouver dans la cuisine qui sentait bon le pain chaud et le lait frais .
" Bonjour ma tante, bonjour mon oncle ". les yeux baissés sur le plancher....
avatar
Lucifer63
Féminin
Messages : 2192
Naissance : 01/03/1945
Localité : AMBERT (Puy de Dôme)
Emploi : Poète Publique et comédienne
Loisirs : Chasse, pêche, poésie
Inscription : 26/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 15:02
il regardait le chiot mordiller une vieille charentaise de la tante !
Il enjamba le banc et s'assit devant son bol de lait fumant. Le vieux carillon tinta sept fois. "Dépêche-toi grogna la tante, tu suivras ton oncle à l'écurie, il va t'apprendre à traire les vaches !"
Les grosses vaches normandes ruminaient paisiblement, attendant la traite. L'oncle prit une seille pour s'assoir et, le seau sous le pis, commença à tirer alternativement sur les trayons. Les jets de lait moussaient au fond du seau.
"à toi !" dit l'oncle en se levant de sa seille...
avatar
Jeanne59
Féminin
Messages : 10618
Naissance : 20/05/1960
Inscription : 12/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 20:00
Le gosse, tout étonné, se demanda ce qu'il devait faire.
Son oncle manifesta son impatience en tapant vigoureusement son sabot contre le mur et lui dit :
"- Alors petit ! Mets toi à l'ouvrage ! Je t'ai montré comment faire, maintenant, à toi de justifier ta pitance. Au boulot ! "

Le gamin s'installa et saisit les pis de la Doucette et reproduisit les gestes de son oncle.
Ce dernier l'observait du coin de l'oeil tout en nettoyant la litière.

- "Bon, à ce rythme, on est mal parti ! Active un peu ! Tu termines car je dois m'en aller soigner les cochons. A mon retour, tu dois avoir terminé".

Sur ces paroles, l'oncle quitta l'étable et laissa l'enfant seul, entouré des vaches dont les prénoms étaient inscrits sur une ardoise.

Dedounette, Poupette, Majorette, Talette, Jeanette. Gilette, Vovette, Lucette.
avatar
Lucifer63
Féminin
Messages : 2192
Naissance : 01/03/1945
Localité : AMBERT (Puy de Dôme)
Emploi : Poète Publique et comédienne
Loisirs : Chasse, pêche, poésie
Inscription : 26/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 20:25
"M'en souviendrais jamais de tous ces noms", soupira l'enfant qui, après demie heure d'efforts et surtout après avoir reçu une bonne dizaine de fois la queue de la vache à travers la figure se leva enfin de sous la vache avec un fond de seau de lait. C'est à ce moment précis que la tante est entrée :
"De Diou de nom de Diou, t'as pu que tirer ça ? faudra p'tête ben te remuer un peu plus si tu veux rester là ! Allez, passe-moi ce seau que je la finisse, la Poupette !
Va donc voir ton oncle, y doit t'attendre pour curer le pouère et soigner les lapins"
Le petit Denis regrettait de plus en plus le train-train et le calme de l'orphelinat !
Il sortit de l'écurie en courant et partit se réfugier dans la maison. Se trompant de chambre, il entra par mégarde dans une des chambres de l'étage : un vieux lit en ferraille, un fauteuil pisseux et une grosse armoire meublaient cette pièce poussiéreuse qui sentait le moisi et le pipi de chat. Soudain, un grattement se fit entendre dans l'armoire, l'enfant s'était figé... un deuxième grattement suivi d'une plainte... Surmontant sa peur, l'enfant se dirigea vers l'armoire et l'ouvrit...
Seigneur... Doux jesus... qu'est-ce que c'était que ça ?....
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 21:20
J'hallucine se dit Denis!!! Que vois je?...

Des balais... de vulgaires balais se trémoussaient esquissant vaguement quelques pas de danses et chantant à tue tête... Nous sommes le corps de balais du Jean Glaude... nous sommes le corps de balais du Jean Glaude... Ils s'y prenaient certes comme des manches mais de les voir ainsi, Denis retrouva le sourire....
avatar
Poupy
Masculin
Messages : 8319
Naissance : 31/05/1927
Localité : Huy (Wallonie)
Emploi : Anarchiste Retraité actif et alcoolique selon certain!
Loisirs : Politique et ecologie pure
Inscription : 15/09/2006
http://romania.forumactif.com/

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 21:37
....mais en y regardant de plus près , il s'aperçut que ce n'était pas vraiment des balais mais des marionnettes datant d'un autre âge......
avatar
Majorgrubert
Masculin
Messages : 179
Naissance : 17/11/1948
Localité : Le sud ouest!
Inscription : 03/01/2008

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Lun 8 Sep 2008 - 23:16
"Non, non, c'est pas vrai ! Vous n'existez pas, partez, partez !" s'écria-t-il en gesticulant comme pour repousser ces horreurs. Et il se retrouva au pied du lit en ferraille sur lequel il s'était écroulé de fatigue, tout étourdi et heureux à la fois de n'avoir fait qu'un rêve ! "Un rêve, un rêve, je rêvais de tout ça ! " pensa-t-il. Un peu inquiet cependant, il alla ouvrir l'armoire à balais et vit... des balais, des seaux et tout un bric-à-brac d'objets hétéroclites qui paraissaient être là depuis longtemps.
Curieux et surpris il fouilla un peu et trouva là-dedans aussi un livre, couvert de poussière. Un gros livre, épais comme un dictionnaire. La couverture, une fois nettoyée, laissa apparaître un titre énigmatique: "Principes élémentaires pour chasser les démons" par le Père Jean Glaude. "Tiens, c'est curieux, j'aurais juré avoir entendu ce nom dans mon rêve" se dit-il.
"Denis! Où es-tu passé ?" entendit-il soudain crier dans la maison. Il glissa rapidement le livre sous son gilet et sortit de la chambre pour filer dans la sienne. Il cacha le livre sous son lit et partit rejoindre son oncle qui l'attendait.
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Mar 9 Sep 2008 - 15:26
" Il est temps de visiter la propriété, monte vite dans la charrette " dit l'oncle

Denis ne se fit pas prier, heureux de pouvoir enfin prendre l'air, et de s'éloigner de cette tante au visage aussi ingrat.

Le cheval avançait doucement, il connaissait surement le chemin par coeur puisque Jean tenait à peine les rennes .Denis aurait aimé diriger l'animal, mais il n'osa pas le demander

Tout à coup la bête s'arreta net devant une cabane ...

" Avance ma belle , c'est pas lundi....."
avatar
invovo
Masculin
Messages : 3226
Naissance : 08/11/1949
Localité : tout près
Emploi : rentier
Loisirs : roulette russe
Inscription : 14/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Mar 9 Sep 2008 - 15:58
Marcelle tout a sa lecture n'avait pas vue l'heure passé, elle allait être en retard a son travail......mais elle voulait connaître la suite de ce livre qu'elle avait commencé, elle se dirigea vers le fonds de la librairie pour acheter le livre.

Un vieux bonhomme au visage débonnaire été assis la, sûrement le libraire.....

- Bonjour Monsieur, combien pour ce livre ?

- Ha le Père Glaude, je ne le vends pas, mais je peux vous le prêter en contrepartie vous me direz ce que vous avez compris quand vous l'aurez finit.

Marcelle n'en revint pas, remercia le libraire, mis le livre dans son sac et partit a son travail.
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Mar 9 Sep 2008 - 16:52
L'ouverture du bar fut expediée en un temps record.... heureusement, pas un client à l'horizon...

C'est avec impatience qu'elle reprit sa lecture jurant bien en son for interieur qu'elle étriperait le premier qui passerait la porte pour lui demander un café....


-"Où en étais je?..." se dit elle... " Ah oui !!!

Le petit Denis se demandait bien pourquoi son oncle avait eu cette remarque... mais il se garda bien de poser la question. Après tout il le verrait bien le lundi suivant...

Le cheval docilement repris sa promenade... Et Denis ses rêveries... Le fameux livre du père Glaude l'intriguait... quels pouvaient bien être ses principes elementaires pour chasser les démons? ET pis, où pouvaient bien être ses fameux démons... L'imagination débordante de Denis etait partie au triple galop... pas comme cette bourrique qui se trainait...
avatar
Jeanne59
Féminin
Messages : 10618
Naissance : 20/05/1960
Inscription : 12/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Mar 9 Sep 2008 - 17:33
Le rythme de la charrette le fit somnoler et il rêvassa..... .
Chasser les démons ? Il pensa au gamin avec qui il partageait ses jeux chez les soeurs. Ce copain, Larry Boteur, imaginait toujours qu'ils étaient attaqués par des démons et se lançait dans des cabrioles folles, luttant, se bagarant comme l'auraient fait les enfants de la famille voisine, les Mortue-Dinjjah.

Un bruit le fit émerger de son demi sommeil et il revint à la réalité lorsque son oncle lui dit : ............................. .
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Mer 10 Sep 2008 - 17:44
" on a bien réfléchi avec ta tante et on a décidé de t'adopter ....on n'a pas eu d'enfant, et il nous faut un héritier .... qu'est ce t'en dis petit ? "

Avoir de vrais parents dans une vraie maison, quitter l'orphelinat où il avait toujours vécu, les soeurs si gentilles et ses compagnons de chambre

L'enfant n'osait pas regarder l'oncle "ben c'est à dire que...on ne se connait pas "...
avatar
Lucifer63
Féminin
Messages : 2192
Naissance : 01/03/1945
Localité : AMBERT (Puy de Dôme)
Emploi : Poète Publique et comédienne
Loisirs : Chasse, pêche, poésie
Inscription : 26/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Jeu 11 Sep 2008 - 2:15
"Salut Marcelle !... Tu nous sers quelques bières, on a soif !
- ......
- Oh, tu réponds pas ? t'es plongée dans la lecture ?
- ........
- c'est un roman d'amour ou des recettes de cuisine ?
- Voilà, voilà, j'arrive !" dit Marcelle en insérant une facture dans le bouquin en guise de marque-page.
Avec une envie folle de ficher le trio dehors, elle remplit les verres d'un liquide ocré et mousseux sous le regard indifférent des intrus qui, tout à leur conversation, ne lui prêtent plus aucune attention.
"J'ai passé chez la Poupette tout à l'heure, dit l'un d'eux, paraît que son fils et sa bru ils ont fait une demande d'adoption car depuis cinq ans qui sont maridés, y'a pas encore d'héritier !
- ça doit venir de lui... à force de picoler...
- Tu pourrait p'tête le remplacer ironise l'un des compères"
L'adoption, la marcelle est en plein dedans avec son livre et il lui tarde doublement de voir partir ces trois zigomars pour se remettre à sa lecture !
avatar
invovo
Masculin
Messages : 3226
Naissance : 08/11/1949
Localité : tout près
Emploi : rentier
Loisirs : roulette russe
Inscription : 14/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Jeu 11 Sep 2008 - 6:59
Enfin, les voilà parti ces pochtrons, Marcelle se remit a sa lecture

Denis ne savait pas comment le dire a son oncle, puis dans un élan du coeur il lachat tout d'un trait :

- m'adopter ? mais ma mère ou est-elle ?

Personne ne lui avait parlé de sa mère depuis la mort de son père, il avait bien demandé aux soeurs de l'orphelinat mais n'avait obtenu aucune réponse, a part un laconique "elle est partie".

L'oncle maugréat dans sa barbe, fit claquer son fouet pour inviter la bête a avancer plus vite et resta muet le reste du voyage.
avatar
Lucifer63
Féminin
Messages : 2192
Naissance : 01/03/1945
Localité : AMBERT (Puy de Dôme)
Emploi : Poète Publique et comédienne
Loisirs : Chasse, pêche, poésie
Inscription : 26/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Jeu 11 Sep 2008 - 21:15
Pouvait - il lui dire que sa mère était la Bertille, celle qu'on appelait "la sorcière" dans le village, la sauvageonne qui vivait recluse dans un vieux cabanon avec pour toute compagnie une chèvre et quatre poules ?... Pouvait-il lui dire que cette Bertille était de sa parenté et que c'était lui qui l'avait culbuté derrière l'écurie un soir de kermesse ? Heureusement que Reine, sa bourgeoise, n'en avait jamais rien su sinon... quel drame !
La pauvre Bertille qui était un peu simplette s'était vu enlever l'enfant qui avait été placè à l'orphelinat et, petit à petit, le Jean Glaude en avait profité pour suggérer à sa moitié, la Reine Glaude, qu'ils pourraient bien le prendre chez eux, que ça ferait plus tard un soutien pour leur vieux jours et après tout... n'était-il pas l'enfant de leur nièce, de la Bertille ?...
avatar
Jeanne59
Féminin
Messages : 10618
Naissance : 20/05/1960
Inscription : 12/12/2007

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Jeu 11 Sep 2008 - 21:43
La Bertille ................ .
Le Glaude l'avait repèrée. Faut dire qu'elle était jolie, avec ses airs de sicilienne, teint halé, grands yeux noirs.
Malgré qu'elle soit de famille comme on disait par ici, cela ne l'avait pas arrêté. Voir les feuilles à l'envers fut une belle aventure.

Quand il l'a revue, quelques temps après, le ventre arrondi, la nausée lui a pris. Il s'est rendu chez le curé, le Père Sile afin de lui confier son tracas. Ce dernier lui dit qu'il allait arranger tout cela ............ .
avatar
Invité
Invité

default Re: La vie extraordinaire du père Glaude

le Sam 13 Sep 2008 - 18:25
" Tu vas te rendre au couvent, et quand le bébé naitra, tu le laisseras aux soeurs .... un enfant sans père c'est la honte pour ta famille !!!!

Fais ta valise ma fille et pars vite "

Marcelle, tout à coup, eut pitié de cette jeune femme qui était obligée d'abandonner son bébé ....qu'aurait elle fait à sa place ?

Elle se recala rapidement sur son tabouret, et reprit son livre

"Mais c'est pas Dieu possible, il manque des pages ..... "
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum